Mobilité

Le constat que font les Aixois est sans appel : un hyper centre parfois saturé, des axes au cœur des quartiers résidentiels servant de délestage, des entrées de ville au bord de l’asphyxie à certaines heures et des pistes cyclables trop peu développées ou protégées, sans parler des voies piétonnes desservant les coteaux qui font défaut.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Seulement 1,5 km sépare la mairie du centre hospitalier, soient 20 min de marche ou 6 min de vélo.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le transport de personnes représente 14% des consommations d’énergie sur la ville d’Aix-les-Bains.

Source : Étude de planification énergétique SCOT Métropole Savoie.

REPENSER NOS MOBILITÉS

Pour pallier ces effets et redonner à Aix-les-Bains sa qualité de vi(ll)e, nous nous engageons à :

Développer le transport en commun sur l’agglomération :

  1. améliorer les lignes existantes et le cadencement ;
  2. organiser le rabattement des véhicules vers les gares et encourager l’utilisation du ferroviaire pour les déplacements inter-urbains ;
  3. travailler à la mise en œuvre d’une navette lacustre.
Repenser avec les aixois le plan de circulation de la ville.
Retravailler, en lien avec l’agglomération et en perspective avec le Plan Vélo lancé par l’état, un schéma directeur cycle qui intègre les deux dimensions mobilité du quotidien et mobilité touristique.

Définir des itinéraires piétons balisés desservant notamment les coteaux de la ville et aménagés de manière sécurisée (trottoirs, escaliers…).

Apaiser le centre ville en s’engageant à :

  1. construire deux parkings, de part et d’autre du centre pour éviter que les véhicules n’envahissent le cœur de ville ;
  2. mettre en place une navette propre de centre ville (biogaz ou électrique) assurant une rotation constante entre l’hôpital et la Mairie ;
  3. dans le cadre du projet du marché, travailler à la problématique des livraisons de
    centre-ville.

Mieux relier les axes stratégiques de la ville :

  1. travailler à la mise en place d’une navette établissements thermaux – ville, ville – lac, en saison ;
  2. implanter des vélos-bulles sur la commune.
Créer les infrastructures nécessaires au développement des mobilités propres : création de parcs de stationnement sécurisés pour les vélos, carrousels par exemple, implantation de bornes de recharge électrique pour les VAE sur les axes structurant.
Mettre en place une politique tarifaire incitative en matière de stationnement pour les véhicules les moins polluants.

Étudier un projet de mobilité alternative à la voiture pour accéder au Mont Revard, qui pourrait être un vecteur important d’attractivité pour notre territoire.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Seulement 1,5 km sépare la mairie du centre hospitalier, soient 20 min de marche ou 6 min de vélo.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le transport de personnes représente 14% des consommations d’énergie sur la ville d’Aix-les-Bains.

Source : Étude de planification énergétique SCOT Métropole Savoie.